Aller au contenu principal

Médiateurs de santé pairs (MSP)

Depuis 2012, le programme Médiateurs de Santé-Pairs (MSP) forme et accompagne l’embauche, dans des établissements hospitaliers et structures médico-sociales de santé mentale, des usagers et ex-usagers des services de santé mentale, rétablis ou avancés dans leur parcours de rétablissement.

Le Programme Médiateur de Santé Pair (MSP) s’inspire des expériences étrangères d’intégration, en tant que professionnels, d’anciens usagers de la psychiatrie dans des équipes de soin en santé mentale. Le CCOMS a voulu s’engager pour la mise en place en France de cette expérimentation dès 2012, dans 3 régions pilotes, avec 30 médiateurs de santé pairs qui alternaient formation (un diplôme universitaire) et activité professionnelle dans un service de psychiatrie.

Consultez le rapport de la première experimentation 2010-2014

En décembre 2017, une seconde expérimentation a été initiée. Une mention médiateurs de santé-pairs a ainsi été lancée dans le cadre d’une Licence existante Sciences Sanitaires et Sociales proposée par l'Université Bobigny Paris 13, en collaboration avec le CCOMS. 35 postes de médiateurs de santé-pairs ont été pourvus dans 6 régions au sein de secteurs de psychiatrie, d’hôpitaux et de structures médico-sociales de type SAMSAH.

Cette mention s’est poursuivie depuis, et la cinquième promotion de MSP sera diplômée en 2023.

En novembre 2022, une nouvelle formation en licence professionnelle MSP a débuté à l’Université de Bordeaux.

Début 2023, on compte environ 130 Médiateurs de Santé Pair salariés de structures hospitalières ou médico-sociales en France.

La formation

La licence Sciences sanitaires et sociales mention Médiateur de Santé-Pair proposée par l’Université Bobigny-Paris 13 depuis 2018, en collaboration avec le CCOMS, prévoit que les MSP prennent leurs postes avant même le début de la formation : ils découvrent leurs lieux d’exercice professionnel, se familiarisent avec les équipes qu’ils intègrent, apprennent comment fonctionne un centre hospitalier ou une structure médico-sociale. Durant un an, ils se rendent une semaine par mois à l’Université, pour suivre les cours de licence qui s’organisent autour d’une formation à la médiation en santé mentale et à la valorisation des savoirs expérientiels. Les enseignements sont concentrés sur 8 semaines en présentiel. Les cours sont assurés par des enseignants de l’Université Paris-13, des professionnels variés du champ de la santé mentale, ainsi que des personnes expertes d’expérience (usagers, MSP en exercice, pairs-aidants).

Accompagnement par le CCOMS

Lorsqu’une équipe de soins ou médico-sociale décide de créer un poste de Médiateur de Santé-Pair, plusieurs questions peuvent émerger : pourquoi maintenant ? Quel a été le cheminement qui a conduit à cette décision ? Qui, au sein du pôle ou du service, porte cette initiative, qui en a initié la démarche ? S’agit-il d’une période de transition : changement de direction, de chefferie de pôle, de locaux ?

Ces questions de temporalité déterminent la capacité des professionnels à être disponibles pour intégrer un Médiateur de Santé-Pair. La question des champs de juridiction des professionnels est au cœur de l’intégration professionnelle d’un pair-aidant : celui-ci va devoir délimiter progressivement les frontières de sa fonction, en complémentarité de celles de ses collègues, un exercice complexe eu égard au positionnement nécessairement « à côté » des professions du soin et de l’accompagnement. Les professionnels sont parfois réticents à reconnaître que les vécus et parcours d’usagers, puissent constituer des savoirs expérientiels, craignant parfois que leurs propres champs d’intervention ne se confondent avec celui du pair-aidant. Il n’est pas rare que des soignants questionnent également la valeur professionnelle de son intervention, donc sa légitimité. L’équipe du CCOMS propose donc un accompagnement en amont et dans les mois qui suivent la prise de poste des MSP.

---

Consultez la page Facebook du programme

Présentation du programme en vidéo

 

Retour à la page CCOMS