Journées Européennes du patrimoine 2011

Journées Européennes du patrimoine 2011

L’échappée belle
A partir de l’œuvre de Jules Leclercq

 

Pour ces journées du patrimoine, le LaM, Musée d'art moderne, d’art contemporain, d’art brut,
s'associe à l’EPSM Lille-Métropole pour présenter plusieurs œuvres dont certaines brodées
par Jules Leclercq (Tourcoing, 1894 - Armentières,1966).

Journalier, chiffonnier, marchand d'os, Leclercq est hospitalisé, en 1940, pour troubles hallucinatoires à Armentières
où il restera jusqu'à sa mort. Il écrit tout d’abord pour dénoncer ses « persécuteurs ».
En découvrant l'occultisme à la lecture du livre Le Grand Secret de Maurice Maeterlinck, il trouve une parade à ses "adversaires"
en s'intitulant "Médium occulte, donneur de Feu" ou encore "Médecin Psychiatre Spirite". Vers 1950, il cesse d'écrire et de dessiner.
Affecté au tri du linge à laver, il récupère des étoffes et des tricots usagés qu'il effiloche et détricote pour coudre
et broder en s’inspirant sans doute d’images vues dans des livres et des revues illustrées.
Leclercq brode souvent ses prénoms et nom et parfois des mots incantatoires. Les œuvres de Jules Leclercq seront confrontées
à d’autres œuvres, issues de l’hôpital ou non, sur le thème du voyage intérieur dont celles de David Braillon,
Joseph Vignes, Georgine Hu, Giuseppina Pastore …

Téléchargements :